L’émissaire américain pour l’Afghanistan et le Pakistan, Richard Holbrooke, a estimé dimanche à Munich que le conflit en Afghanistan sera « beaucoup plus dur » qu’en Irak.

« Je n’ai jamais rien vu qui ressemble au désordre dont nous avons hérité » en Afghanistan, a-t-il souligné devant la Conférence sur la sécurité de Munich (sud de l’Allemagne).

« Ca ne ressemble à aucun des problèmes auxquels nous avons été confrontés et, de mon point de vue, ce sera beaucoup plus dur que l’Irak », a-t-il poursuivi.

Selon M. Holbrooke, la situation en Afghanistan « met en jeu pour la première fois la sécurité intérieure des nations impliquées » dans le conflit. « Il ne s’agit plus d’une quelconque aventure expéditionnaire » mais « c’est pour de bon cette fois », a-t-il insisté sans épiloguer.

L’émissaire américain pour l’Afghanistan et le Pakistan a indiqué que sa première tournée dans la région le mènera lundi soir à Islamabad avant deux autres étapes, en Afghanistan et en Inde.

Artisan de l’accord de paix de Dayton qui a mis fin en 1995 à une guerre interethnique dans l’ex-Yougoslavie, Richard Holbrooke, 67 ans, a partagé sa vie entre la diplomatie et Wall Street.

Source : RTL Info

Publicités