Le leader du parti d’extrême droite Israël Beiteinou, Avigdor Lieberman, s’est prononcé pour la formation « d’un gouvernement de droite », après l’annonce des premiers résultats des élections législatives mardi.

« Nous voulons un gouvernement national, un gouvernement de droite », a déclaré M. Lieberman dont le parti est devenu la troisième force politique israélienne, avec une quinzaine de sièges, derrière le Kadima de Tzipi Livni (centre-droit) et le Likoud de Benjamin Netanyahu (droite).

« Nous sommes désormais la clef de voûte de la formation d’un gouvernement », s’est félicité M. Lieberman.

Il a exigé du futur gouvernement israélien qu’il « mette à bas le Hamas », qui contrôle la bande de Gaza, et qu’il rejette toute négociation et toute trêve avec le mouvement islamiste.

Il a souligné qu’un tel gouvernement devrait rompre avec la politique passée en proclamant « qu’il n’y aurait pas de continuité », dans une allusion aux accords conclus avec les Palestiniens.

Ce discours a été interprété par des analystes comme un appui au chef du Likoud, la principale formation de droite de Benjamin Netanyahu, bien que M. Lieberman ait déclaré que son parti ne prendrait « aucune décision » à ce stade.

Le parti Kadima de Tzipi Livni a provoqué la surprise mardi, à l’issue des législatives en Israël, en devançant légèrement le Likoud de Benjamin Netanyahu, qui garde néanmoins de fortes chances de former un gouvernement.

Selon les sondages sorties des urnes, le Kadima au pouvoir obtient 30 sièges, contre 28 pour le Likoud.

Avec l’appui de l’extrême droite et des partis religieux, le Likoud disposerait d’une majorité absolue au Parlement.

elections-israeliennes

Source : RTL Info

Publicités