L’humoriste controversé Dieudonné a annoncé samedi qu’il serait candidat « anti-sioniste » aux élections européennes du 7 juin, appelant tous les « infréquentables » à rejoindre sa liste en Ile-de-France.
Il a résumé son positionnement, lors d’une conférence de presse dans son théâtre parisien de la Main d’Or, par « l’anti-communautarisme et l’anti-sionisme ». « Les électeurs auront le choix d’un vote anti-sioniste clairement affirmé, qui ne se cache pas », a-t-il ajouté, disant s’adresser à « tous les esclaves ». « Il faut se battre contre le système béké. On l’appelle comme ça en Guadeloupe. En France c’est le système sioniste, c’est exactement la même chose. Ce sont les esclavagistes et on est des esclaves. Il faut qu’on se libère! « , a-t-il lancé, affirmant que « le sionisme gangrène la France, c’est un danger ». Selon lui, il faut également se battre « contre ce repli communautaire. Il faut que la République retrouve son sens et que nous chassions toutes les organisations mafieuses du type le Crif, de la République ». Il a expliqué sa décision de se présenter par une « guerre culturelle » que lui auraient déclaré « le Parti socialiste et l’UMP », après une « saillie drôlatique » qui lui a valu l’annulation « de tout un tas de spectacles ». (CYA)

Source : RTL Info

Publicités