Une « équipe terroriste » dont l’Iran avait annoncé lundi l’arrestation travaillait pour le compte de la CIA américaine et du Mossad israélien, a affirmé mardi un responsable judiciaire.

Sept personnes arrêtées
« Outre des liens avec le Mossad, ces gens, qui souhaitaient créer des problèmes pour l’élection présidentielle, avaient des liens avec les services secrets américains », a dit le vice-procureur de Téhéran, Hassan Haddad, cité par l’agence Isna. Le ministre iranien des Renseignements Gholam Hossein Mohseni Ejeie avait annoncé lundi l’arrestation de cette « équipe », qui préparait selon lui des attentats à la bombe d’ici l’élection présidentielle du 12 juin.

Selon M. Haddad, cette « équipe » comptait sept personnes: « trois sont les principaux accusés et quatre sont des complices », a-t-il dit, sans préciser la date et le lieu de leur interpellation, qui s’est accompagnée de la saisie de plus de cent kilos d’explosifs. Le vice-procureur a expliqué que le « cerveau » du groupe résidait aux Etats-Unis et bénéficiait de fonds gouvernementaux. Selon M. Haddad, le groupe était aussi « lié aux monarchistes qui ont perpétré l’attentat de Chiraz ».

Peine de mort
Le 10 avril, trois hommes ont été exécutés par pendaison après avoir été reconnus coupable d’un attentat en 2008 dans une mosquée de Chiraz (sud), qui avait fait 14 morts et plus de 200 blessés. Les autorités avaient mis en cause un groupe monarchiste basé à l’étranger, dont les membres auraient été financés et entraînés par les services américains et britanniques.

Israël est l’ennemi juré de la République islamique et ce n’est pas la première fois que Téhéran annonce avoir arrêté des espions ou des personnes travaillant pour le compte de l’Etat hébreu. Les autorités iraniennes accusent aussi régulièrement les Etats-Unis de soutenir des éléments supposés hostiles à la République islamique. (belga/th)

Source : 7 sur 7

Publicités