Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a adopté un ton ferme mardi à Damas, pour rappeler que l’Iran et la Syrie étaient et resteraient « unis » derrière la « résistance » palestinienne à Israël.

Sur le sol de son plus proche allié, avec lequel il soutien le Hezbollah chiite libanais et les mouvements palestiniens, Ahmadinejad doit rencontrer les chefs en exil du Hamas, le Mouvement de la résistance islamique, ainsi que d’autres groupes militants palestiniens.

Au cours d’une conférence de presse conjointe avec le président syrien Bachar el-Assad, il a estimé que l’alliance entre les deux pays obtenait des « victoires » en empêchant « l’offensive des grandes puissances en vue de dominer la région ».

« Nous ferons en sorte que la résistance continue jusqu’à ce que tous les territoires occupés soient libérés », a-t-il ajouté.

L’Iran a envoyé des signaux contradictoires en réponse aux appels au dialogue lancés par le nouveau président américain Barack Obama, adoptant parfois un ton modéré, mais revenant sur la ligne dure à d’autres occasions.

(…)

Plus d’infos : http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/international/proche_moyenorient/20090505.FAP0405/le_president_iranien_en_visite_chez_son_allie_syrien.html

Publicités