TEHERAN (AFP) — Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, un ultraconservateur qui fait figure d’épouvantail pour l’Occident, s’est officiellement porté candidat à un deuxième mandat en s’enregistrant vendredi pour l’élection présidentielle du 12 juin.

M. Ahmadinejad, 52 ans, s’est présenté en personne au siège du ministère de l’Intérieur en fin d’après-midi. Interrogé sur ses chances de réélection par l’AFP, après s’être enregistré comme candidat, M. Ahmadinejad a affirmé « ne pas penser à ces questions, juste à servir le peuple ».

Quand il s’était présenté à la présidentielle de 2005 il s’était posé en « serviteur du peuple ».

Mais cette fois, il a cependant ajouté que « quand tout une nation se rend aux urnes, le résultat est toujours bon et surprenant, et j’ai bon espoir ».

Son principal adversaire devrait être l’ex-Premier ministre Mir Hossein Moussavi, qui doit s’enregistrer samedi. Ce conservateur modéré bénéficie du soutien d’une partie de l’électorat réformateur.

Les autres principaux candidats sont l’ex-président du Parlement, le réformateur Mehdi Karoubi, et l’ancien chef des Gardiens de la révolution, l’armée idéologique du régime, Mohsen Rezaie.

L’enregistrement des candidatures s’achève ce samedi et il reviendra ensuite au Conseil des gardiens de la constitution d’examiner ces dernières avant d’annoncer les 20 et 21 mai quels sont les personnes autorisées à se présenter.

La campagne électorale doit démarrer le 22 mai et s’interrompra le 10 juin au soir, à l’avant-veille du scrutin.

(…)

Plus d’infos :http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jUZc0E-nZeSf0kVN24D_3—HtBQ

Publicités