You are currently browsing the category archive for the ‘Inclassables’ category.

Les rues de Paris ont vu défiler près de 800 personnes qui manifestaient contre l’impérialisme en général et contre ses menées en Syrie, en particulier.

Outre la participation et les discours très intéressants des orateurs, il faut noter la présence, côte à côte, de nationalistes arabes avec des nationalistes européeens.

Il s’est effectivement passé quelque chose de spécial, ce 2 février à Paris !

539045_10151330494274272_1796999818_n

385331_10200427340743105_1646235093_n

67934_10200427346423247_288716309_n

309978_10200427349663328_1059879521_n

318329_10200427344463198_1570377209_n

376216_10200427342223142_557013615_n

539943_10200427343783181_1660976476_n

 

Le Comité de Soutien des Peuples en Lutte (CSPL) soutient la manifestation qui sera organisée le 2 février prochain, à Paris, contre les agissements criminels et arrogants des puissances impérialistes.

Le CSPL estime que de telles initiaitives doivent se multiplier, en particulier dans le camp dit nationaliste.

Le CSPL félicité les initiateurs de cette manifestation et espère qu’elle permettra de faire entendre une voix réellement alternative et réellement anti-impérialiste.

560985_230209257112675_1661093075_n

Le Comité de Soutien aux Peuples en Lutte a décidé de se réactiver suite aux agissements  toujours plus arrogants et criminels de l’impérialisme. L’impérialisme peut de plus compter sur la collaboration des soi-disantes forces de gauche qui démontrent, tous les jours un peu plus, qu’elles ne sont qu’une composante du système politico-militaro-financier occidental.

Le CSPL servira dorénavant de coordination pour une série de sites Internet et d’associations visant à soutenir les combats des peuples en lutte contre toutes les formes d’impérialisme.

isrusahx3

Nous venons de découvrir le forum de la Liste Antisioniste. Le lieu de discussions de ceux qui résistent :

http://www.listeantisioniste.com/forum/

En espérant que ça ne soit qu’un début !

PAS

PARIS (AFP) — La liste « anti-sioniste » controversée de l’humoriste Dieudonné a réalisé dimanche un score de 1,30% en Ile-de-France, seule circonscription où elle se présentait pour les élections européennes.

En Seine Saint-Denis, la liste a réalisé son meilleur score avec 2,83%. Suivent le Val d’Oise avec 1,60%, le Val de Marne (1,47%) les Hauts-de-Seine (1,37%), l’Essonne (1,03%), la Seine-et-Marne (0,97%), les Yvelines (0,88%). Dans Paris intramuros, son score atteint 1,02 %.

La liste de Dieudonné M’Bala M’Bala avait fait principalement campagne dans les banlieues défavorisées où les populations en majorité musulmanes issues de l’immigration sont majoritaires.

Elle déclarait lutter contre tous les communautarismes et accusait le sionisme de « coloniser » la France et d’étouffer la voix des minorités. L’humoriste d’origine camerounaise fait depuis jeudi l’objet d’une enquête préliminaire pour injure antisémite suite à une vidéo postée sur internet.

Sa liste clame qu’elle n’est pas antisémite mais certains militants ont fait des déclarations à tout le moins ambiguës, et un coup de téléphone du terroriste pro-palestinien emprisonné Carlos lors d’un meeting a suscité l’émoi des autorités.

Dieudonné a déjà été condamné pour ses déclarations sur la Shoah.

INFO LE PARISIEN. Une violente rixe a opposé, dimanche matin à Paris, des militants de la liste antisioniste de l’humoriste Dieudonné à plusieurs individus non encore identifiés pour l’instant. Dieudonné était présent au moment des incidents mais n’y aurait pas pris part. La bagarre a éclaté sur le marché de la rue des Pyrénées dans le XXe arrondissement vers 11 heures, alors que Dieudonné et ses partisans venaient faire campagne pour leur «liste anti-sioniste» aux Européennes.
Trois personnes ont été blessées et cinq autres interpellées. Les auditions doivent maintenant déterminer les responsabilités.

Tous différents

Une simple question à se poser…

islamophobie

Lettre envoyée par Michel Collon aux bourgmestre, échevins et conseillers de la Ville de Bruxelles, restée sans réponse. Que craint Monsieur Thielemans ?

Monsieur le bourgmestre de Bruxelles,
pourquoi protégez-vous ces policiers ?

Bruxelles, 10 mars 2009,

Monsieur le bourgmestre,
Mesdames et Messieurs les conseillers et échevins,

Je vous écris pour demander que la Ville de Bruxelles applique le jugement de la Cour d’Appel de Bruxelles, prononcé en septembre 2005. Il y a plus de quatre ans déjà, la Cour a condamné deux policiers brutaux de la Ville de Bruxelles qui m’avaient arrêté arbitrairement et tabassé (quatre côtes fracturées) lors d’une manifestation pour la paix en 1999.

Mais, quatre ans après ce jugement, la Ville de Bruxelles refuse toujours de payer ce à quoi elle a été condamnée, en tant qu’employeuse des dits policiers. Et elle n’a toujours pas expliqué pourquoi.

Rappel des faits : En mars 99, le précédent bourgmestre, Monsieur de Donnéa, avait pris un arrêté interdisant une manifestation dont j’étais un des organisateurs, manifestation protestant contre les bombardements de l’Otan en Yougoslavie. Nous l’avions fait citer au Conseil d’Etat qui avait condamné de Donnéa, mais celui-ci avait séance tenante repris le même arrêté et mis en place une répression très violente contre les personnes présentes.

Le jour même, les policiers Frank Van Impe et Bernard Jongen m’ont arrêté arbitrairement et agressé à l’abri des regards. Des coups de poing et de pied d’une extrême violence ont été assénés sans arrêt pendant tout le transport en camionnette après mon arrestation. Bilan : 4 côtes fracturées, diverses blessures, des semaines d’immobilisation. Tout cela, sans aucun motif valable, mais en hurlant :  » Ici il n’y a pas de caméras, tu vas voir ce que c’est de manifester !  »

Persistant à mentir pendant des années malgré les preuves évidentes, ils ont néanmoins été condamnés en première instance d’abord, puis en appel. Quatre mois de prison avec sursis, 495 Euros d’amende, 2.560 Euros de dommages pour la victime. Et aussi – c’est une première devant un tribunal pénal belge – ils ont été également condamnés à rembourser mes frais d’avocat comme nous l’avions demandé. Logique, puisque ce procès n’a eu lieu et n’a duré aussi longtemps qu’à cause de leur mauvaise foi.

La Ville de Bruxelles a-t-elle appliqué le jugement ? Pas du tout. D’abord, elle s’est pourvue en cassation. En sachant qu’elle n’avait manifestement aucun argument. Mais elle s’est tout simplement abstenue de payer. Fin 2006, lors d’une réunion électorale qu’il tenait dans mon immeuble, j’ai interpellé Monsieur Philippe Close, membre du cabinet du bourgmestre. Devant la réprobation des assistants, il s’est engagé à s’informer du dossier. Après plusieurs rappels, la Ville a effectué le paiement de trois dixièmes de sa dette (correspondant aux dommages). Parce qu’on était en période électorale ? Par contre, j’attends toujours le paiement du solde. Et je n’ai pas reçu la moindre explication, Monsieur Close refuse de répondre à mes appels.

Je ne comprends pas pourquoi le bourgmestre refuse d’appliquer une décision de Justice et se rend ainsi complice de policiers brutaux. Je ne l’accepte pas et suis décidé à mobiliser l’opinion publique sur Internet et en alertant la presse.

J’ai eu la chance d’avoir autour de moi des caméras et des dizaines de témoins, avant et après le tabassage. Vous savez comme moi que je ne suis pas la première victime hélas de tels agissements (un de ces policiers a été poursuivi plusieurs fois en Justice). J’ai écrit plusieurs fois au bourgmestre. Jamais, il ne m’a répondu. Jamais, il n’a présenté des excuses ou des regrets pour ce qui avait été commis par ses subordonnés.

Quelle image Monsieur Thielemans veut-il donner de la Ville de Bruxelles ? Pourquoi protège-t-il des policiers brutaux ? Il a vraiment encouragé des délinquants. En effet, lors des audiences, une vingtaine de collègues sont venus « soutenir » les agents poursuivis. Ils narguaient le public de façon arrogante et lorsque l’on a montré des images des blessures, ils ont ricané à haute voix. Aussi bien en première instance qu’en appel, le tribunal a dû les réprimander et les rappeler à l’ordre. Se sentaient-ils encouragés par leur hiérarchie ?

Pire : après une manifestation contre la guerre en Irak, quelques années plus tard, des policiers de Bruxelles-Ville avaient arrêté un jeune, l’avaient plaqué au sol et le maltraitaient. Plusieurs personnes dont des avocats et moi-même s’étaient approchés et avaient demandé de la modération aux policiers. A ce moment, un officier qui me connaissait m’a menacé :  » Une manifestation, ça vous a pas suffi ?  » Cette déclaration a été enregistrée. Cet officier se sentait-il encouragé par son bourgmestre ? De tels faits montrent que l’attitude du bourgmestre viole des décisions de Justice et encourage de nouvelles brutalités policières.

Puisque le bourgmestre refuse de me répondre, j’ai décidé, dans un premier temps, d’interpeller l’ensemble du conseil communal : Etes-vous au courant de cette attitude qui engage la Ville ? Que pouvez-vous faire pour que Justice me soit rendue ? Je tiens à votre disposition les jugements des tribunaux ainsi que le courrier que j’ai envoyé au bourgmestre.

Je tiens à votre disposition tous les documents du procès. J’espère que vous pourrez m’aider à résoudre cette affaire rapidement. Mais de toute façon, j’irai jusqu’au bout.

Avec mes sentiments distingués

Michel Collon

Copie pour info à Madame Laanan, Messieurs Di Rupo et Philippe Moureaux Nous vous tiendrons au courant de leurs réactions…

Les phases et documents du procès : http://www.michelcollon.info/index.php?access=ACTUALITE_PERSO

dieudonne

Dieudonné, l’humoriste français controversé, va revenir à Bruxelles pour présenter son spectacle « J’ai fait le con », annonce la Capitale.

Dieudonné se produira le 13 mai à la salle des fêtes Saaba, une salle privée. « Nous nous sommes adressés à de nombreuses salles communales, mais les responsables ont tous refusé d’accueillir Dieudonné », explique l’organisateur du spectacle en Belgique.

Le 25 mars dernier, Dieudonné avait donné une conférence-spectacle à Saint-Josse. Le bourgmestre avait ensuite décidé de lui facturer l’important service d’ordre mis en place pour éviter tout débordement. La facture -22.000 euros- a été envoyée aux gérants de la salle.

Source : RTL Info